Quoi de neuf ?

  • MULE CROSSING: L’importance des bonnes manières pendant la formation

    0

    Meredith Hodges

    Quand j’étais petite, ma grand-mère me rappelait constamment l’importance des bonnes manières. Et elle ajoutait : « Sans une bonne posture et une bonne tenue, tu ne vivras pas assez longtemps pour en profiter ! » Elle m’a fait lire « Étiquette » d’Emily Post de la première à la dernière page. En y repensant, bien que la lecture du livre entier ait été un calvaire, le respect des bonnes manières qu’elle m’a transmis a été un trésor extrêmement précieux dans mon expérience de formation des équidés.

    Je pense que les gens ne prêtent pas autant d’attention qu’ils le devraient au concept de combiner les techniques de formation équine avec les leçons de bonnes manières. Mettre un équidé dans une bonne posture en respectant son confort physique est la forme la plus évidente de bonnes manières lorsque vous communiquez avec votre lui. Lorsque vous appliquez les éléments de bonnes manières pendant le processus de formation, vous facilitez le langage verbal et corporel que les équidés apprécient vraiment, et lorsque vous appliquez vos propres bonnes manières et que vous enseignez de bonnes manières à votre équidé dès le début du processus de formation, vous pouvez continuer de progresser beaucoup plus facilement que si vous n’incluez pas les bonnes manières entre vous et votre équidé. Lorsque vous rencontrez de la résistance chez votre équidé, prenez-le comme un drapeau rouge que quelque chose ne marche pas dans votre communication avec votre animal et changez votre approche.

    Un problème commun aux propriétaires d’équidés est de les attraper. L’un des éléments de bonnes manières qui vous aidera dans cette tâche est de faire preuve de considération envers votre équidé. Lorsque vous reconnaissez son besoin d’avoir une routine sur laquelle il peut compter, il apprendra rapidement à espérer vous voir à des moments précis chaque jour (au minimum, pour le nourrir le matin et le soir). Son anticipation de votre visite peut sembler être liée uniquement à sa valeur alimentaire. Cependant, lorsque vous interagissez avec lui à ce moment-là, ce que vous dites et faites, jettera les bases de votre relation de travail à venir, la prochaine fois que vous devez l’attraper et pendant les leçons. La récompense alimentaire devient moins importante pour lui au fil du temps.

    Si votre équidé passe la majeure partie de son temps au pâturage, les bonnes manières de ponctualité et de fiabilité de votre part sont essentielles, car c’est la seule fois où de la journée ou vous passez du temps avec lui et il comptera sur vous pour vous présenter à l’heure chaque jour. Ce que vous obtiendrez avec la ponctualité pour les heures d’alimentation, c’est une discipline personnelle qui colorera tout ce que vous faites et déterminera si vous êtes un partenaire fiable dans la relation avec votre équidé. Lorsque vous donnez le mélange d’avoine le soir et pas le matin, cela donne à votre équidé une raison de venir vers vous après le petit-déjeuner lorsque vous offrez de l’avoine pour l’attraper et lui donne une raison de revenir du pâturage lorsque vous le lui demandez, au printemps par exemple lorsque le temps de pâturage doit être limité. Faire quelque chose quand il c’est pratique plutôt que de considérer le besoin de l’équidé de pouvoir se fier à son entraineur est une recette pour le chaos et cause de l’anxiété chez l’équidé et le formateur. Alors qu’avoir une structure prévisible pour votre routine vous permettra, à vous comme à lui, de rester calme et clair dans votre communication l’un avec l’autre.

    Si vous voulez que votre équidé vienne à vous, plutôt que de le poursuivre, tenez-vous à la barrière et demandez-lui de venir à vous, en offrant la récompense d’avoine quand il le fait. Si vous êtes gentil, patient et cohérent, il sera probablement toujours obéissant.

    Mettez le licol poliment, en prenant soin de ne pas faire de mouvements abrupts et toujours en protégeant ses oreilles. Avant de quitter l’enclos ou le box, donnez-lui une récompense d’avoine pour rester immobile et attendre que vous lui mettiez son licol. Ensuite, donnez-lui une autre récompense, pour le tenir occupé afin que vous puissiez sortir de l’enclos avant lui. Cela lui enseigne à toujours s’arrêter et à attendre votre invitation à quitter n’importe quelle zone. Maintenant, il apprend les bonnes manières de vous permettre de passer en premier, et le risque qu’il vous piétine est considérablement atténué. Lorsque vous avez plusieurs animaux dans un enclos et que vous n’en voulez qu’un seul à la fois à la porte, assurez-vous de récompenser les autres pour avoir reculé après avoir récompensé celui que vous voulez pour vous avoir permis de lui mettre son licol. Ceux que vous renvoyez apprendront que s’ils obéissent, une récompense arrive.

    Pendant le pansage, soyez poli et attentif à la façon dont vous touchez votre animal sur chaque partie de son corps. Faites attention aux zones sensibles (ce qui fait partie de l’imprégnation), à la façon dont vous utilisez vos outils de pansage pour la pression sur les os et autour des zones sensibles, et quelle réponse disciplinaire peut être utilisée si votre équidé devient agité et peu coopératif. C’est la façon de le sensibiliser à communiquer avec son entraîneur.

    Lorsque vous êtes poli et attentionné, votre animal apprendra à vous faire confiance et à être curieux plutôt que d’avoir peur de ce qui se passera ensuite. S’il tape le sol et montre un comportement angoissé, demandez-lui de rester immobile seulement lorsque vous travaillez directement sur lui, et permettez-lui d’exprimer son anxiété entre temps. Si vous faites attention à ces comportements négatifs, ils ne feront qu’augmenter, mais lorsque vous ne réagissez pas aux comportements anxieux qu’il peut parfois montrer, ces comportements finiront par diminuer avec l’âge et la maturité.

    Ne vous attendez pas à pouvoir contrôler les expressions vocales de vos équins. Laissez-le s’exprimer vocalement et n’hésitez pas à participer à la « discussion » qu’il initie. Avec le temps, ses expressions vocales deviendront prévisibles (à votre approche, répondant à vos réponses, au moment de l’alimentation, etc.) car vous lui montrez que vous entendez ses demandes vocales polies pour de l’attention.

    Se tenir dans une bonne position nous permet à tous de nous sentir bien et permet à tous les organes du corps de fonctionner correctement. L’activité physique est toujours plus agréable quand on se sent à l’aise et amplement préparé. Ce n’est pas différent pour les équidés. Lorsque vous ne faites pas systématiquement attention à votre propre bonne posture, votre équidé ne fera pas non plus attention à la sienne. Ses mouvements auront tendance à être difficiles et désagréables, et la relation entre vous peut commencer à s’éroder. Mais lorsque votre équidé est encouragé à être en bonne posture pendant l’entrainement, il se sent bien et, au fil du temps, cela deviendra sa façon normale de se déplacer et de se tenir. Il sera également reconnaissant pour votre gentillesse et votre attention, et il attendra avec impatience les activités qu’il accomplit et le temps qu’il passe avec vous. Lorsque vous faites attention à votre propre bonne posture dès le début de la formation de base et chaque fois que vous travaillez avec votre équidé, il sera capable de refléter votre bonne position. Le résultat sera sa propre bonne posture, ce qui lui donnera plus de confort.

    Être en bonne posture n’est une chose naturelle pour personne, humains ou équidés, il faut l’apprendre consciemment. Donc, avec de l’autodiscipline, vous en tant que formateur, devenez le modèle de vos équidés. Lorsque vous travaillez ainsi, vous apprenez ensemble à être en bonne posture. Cependant, si vous n’êtes pas dans une bonne position, cela vous affectera tous les deux et votre équidé sera incapable de trouver sa propre bonne posture, ce qui, à son tour, affectera négativement sa performance. Pour que la formation progresse naturellement d’une étape à l’autre, vous et votre équidé devez apprendre à marcher dans une bonne posture.

    Il y aura des moments où il faudra utiliser un renforcement négatif pour arrêter de mauvais comportements, qui peuvent se transformer en comportements vraiment dangereux, avant qu’ils ne deviennent persistants et incontrôlables. Ces corrections, qui sont couvertes par le DVD n ° 2 de ma série « Training Mules and Donkeys » (Former les mules et les ânes) sont l’équivalent d’un « non » ferme et définitif et aident à définir les limites de votre relation avec votre équidé. Lorsque les limites ne sont pas clairement définies, le résultat est un manque de respect de votre animal, mais lorsque les limites sont clairement définies et sont systématiquement maintenues dès le début, l’incidence du mauvais comportement de votre équidé est considérablement réduite.

    Il est essentiel de décomposer les choses pour votre équidé en étapes très simples pour lesquelles il peut être récompensé. Pour obtenir les meilleurs et les plus sûrs résultats dans ce type de formation et de gestion des équidés, il est d’une importance vitale que vous utilisiez vous-même les bonnes manières pour les enseigner à votre équidé et que vous utilisiez correctement les bonnes manières ainsi qu’une bonne posture tout au long de votre relation avec votre équidé. Si vous pratiquez toujours de bonnes manières lorsque vous communiquez avec votre équidé, vous pourriez même être récompensé par un câlin de tête !

    Pour en savoir plus sur Meredith Hodges et son programme exhaustif d’entraînement équestre, visitez LuckyThreeRanch.com ou composez le 1-800-816-7566. Consultez son site internet pour enfants à JasperTheMule.com. Et retrouvez Meredith sur Facebook, YouTube et Twitter.

    © 2013, 2015, 2016 Lucky Three Ranch, Inc. Tous droits réservés.

     

     

  • (En Anglais) MULE CROSSING: A Miracle For Excalibur

    0

    By Meredith Hodges

    It was the first week in December. The trees had long since lost their brilliant fall colors, the grass had turned to brown, and the air held the chill of winter. The mules, donkeys, and horses of the Lucky Three breeding farm basked in the peaceful morning sun, awaiting their morning feeding. We made the rounds, checking each animal and were surprised to come upon our jack, Lucky Three Excalibur, otherwise known as “Zee,” in a very depressed state. This was not normal for him and caused us some concern. Zee was a very special Mammoth donkey jack. His grandsire, Little Jack Horner had been famous for the production of refined, attractive and horse-like saddle mules. For years, we searched for just the right jennets to begin producing Mammoth jackstock that would carry on this tradition. However, Little Jack Horner kept producing daughters from the jennets. Finally, we bred L.J.’s three daughters to another fine jack, Blue Zebulon from the Bitterroot Mule Company and each of them had a jack colt. Lucky Three Excalibur was the finest of the three jack colts. He was tall, refined, black, and beautiful! He was the successful culmination of years of breeding research and implementation of the knowledge we gained.

    zeephotosrobin10-22-130013_ccNo other was as loving, affectionate, and willing as Zee! His ground training went smoothly and he was trained to breed in hand with no difficulties. Clients were exceptionally pleased with his offspring and he went on to become a star. Zee was actually broke to ride while shooting the donkey training videos for the Training Mules and Donkeys video series. Zee’s career soared when the videos were revised for television and he obtained a starring role in the making of the Discovery Channel’s “The Ultimate Horse.” If he was born handsome, he grew to be even more magnificent. In adulthood, he matured to 15.2 hands sporting the shiniest black coat and incredibly good conformation for a Mammoth donkey.zeephotosrobin2-10-22-130001

    When I saw him standing so depressed, I thought about the years that went into his making and hoped this wouldn’t be more than a mild colic. We called our vet who came out and did a complete checkup. He said he wasn’t really sure what was going on with him, but it wasn’t colic and after a week with no change, he suggested that we take him to Colorado State Veterinary Teaching Hospital for further examination. Trooper that he was, Zee loaded easily, but it was evident that he was in distress.

    cropmerzee2007-8Zee was presented to the Colorado State Veterinary Hospital in Fort Collins with a history of being off his feed for almost a week. At the hospital, they did a barrage of testing and diagnosed him with “idiopathic hematuria and interstitial nephritis.” At this point his prognosis was only fair. Physical exam findings and laboratory results revealed that Zee initially was presented with “signs of mild hematuria and azotemia (decreased renal function). His kidney enzymes were increased in his blood and he had an inflammatory complete blood count. He passed blood-tinged manure on several occasions, but this resolved itself. He was treated with antibiotics, anti-ulcer medications and intravenous fluids. Over the course of his hospitalization, his attitude and appetite improved as his azotemia improved. He was removed from intravenous fluids when his creatinine stabilized at about three.”

    “Shortly thereafter, the hematuria worsened and he was urinating large amounts of frank blood. Bladder endoscopy initially revealed urine coming from both ureters, but over time, the hematuria worsened endoscopy revealed that the blood was originating from the left kidney and the right kidney was not producing much urine. A biopsy of the right kidney revealed an interstitial nephritis (inflammation) with signs of regeneration. The bleeding continued and Zee’s pack cell volume fell to 10% necessitating a transfusion.”

    Back at the ranch, Little Jack Horner knew something was really wrong. My face and demeanor must have said volumes. I had been to the vet hospital everyday, spending at least an hour with Zee, brushing, massaging, talking and doing everything I could think of to keep up his spirits. He was nearly immobile, but on good days, we could take a short walk. He was so weak, even the short walks were laborious. He would stop and put his head down to consider nibbling the dried grass, but quickly gave up the effort. He would have to stop and rest after only a few steps. He had dropped over 100 pounds of body weight. It was apparent…he was dying.

    croplj11-16-11-005I told Little Jack Horner that this day he would have a very important mission. He was the best choice for the blood transfusion to his grandson. L.J. seemed to understand and gave me no trouble when I loaded him into the trailer and took him to the vet hospital. When we arrived, they asked if we needed to sedate him. All I had to do was look at him to know he was going to be a trooper, too. No sedation was necessary. L.J. stood like the champion he was while they extracted pints and pints of blood from him. I let L.J. know how grateful I was for his contribution to his grandson’s health. He was quietly appreciative.

    The days immediately following the transfusion, Zee seemed to improve, and then crashed again. A renal nuclear scan revealed that the left kidney was producing the majority of the urine, but that the right kidney was functional. This made removal of the left kidney impractical.

    The vet hospital told me that there wasn’t much hope and that I would probably have to make “a decision.” I knew what they meant, but I wasn’t ready to give up quite yet. I believe in miracles and I also believe in exhausting every possible avenue of hope. I had but one last long shot left. I asked the hospital if they would mind if I brought in my equine chiropractor/acupuncturist, David McClain. Since there was no more they could do for Zee, they agreed. Dr. McClain treated Zee three different times at the hospital over a period of days. Zee was monitored daily for a falling hemocrit and periodically creatinine measurements and complete blood counts were performed. Zee was removed from antibiotics when his blood count normalized. On January 11, 2000, Zee’s urine no longer contained frank blood and he was observed for two more days and then discharged.

    It was almost comical the day he was discharged. When I arrived with the trailer to take him home, doctors, vet techs, students and a hoard of others emerged from the hospital to see him off. It was incredible to see the number of friends that Zee had made during his stay. Each of them had tears of happiness on their faces knowing how close to death he had come.

    cropzeeshrakeclinic2006We monitored Zee very closely for the next year and he steadily improved. We can really only guess what caused all this, but the most reasonable assumption would be that he wrenched his back after covering a mare, pinched the blood supply to the kidneys and caused a secondary infection. Manipulation and acupuncture by the equine chiropractor relieved the pressure and promoted healing. There was a great deal of trauma to his body and we still weren’t sure he would really make it back to normal with his kidneys being so compromised, but did make it through and was happy and healthy for several more years. You would never know he had been through so much.

    Zee’s illness brought a lot of people together, sharing the things that each had to offer. If I had learned nothing, I had learned to value what others have to offer, no matter how insignificant it may seem. When we share who we are, we can create miracles. Zee shared his miracle with all of us and it resulted in the donkey training books and videos that I have produced to share with the world!

    To learn more about Meredith Hodges and her comprehensive all-breed equine training program, visit LuckyThreeRanch.com or call 1-800-816-7566. Check out her new accredited equine university at TMDEquineUniversity.com and her children’s website at JasperTheMule.com. Also, find Meredith on Facebook, YouTube and Twitter.

    © 2003, 2016 Lucky Three Ranch, Inc.  All Rights Reserved.

     

  • Quoi de neuf ? Roll

    0

    2 décembre 2016

    Le combat de Roll avec la maladie de la ligne blanche a débuté le 31 décembre 2015. Le problème était sérieux puisqu’il touchait un animal de 1 600 kg. dont les deux tiers de la paroi d’un sabot étaient détachés et recouverts de fungus.

    img_0150_cc

    img_0169_cc

    img_1132_cc

    img_1133_cc

    Grâce à nos soins attentifs et notre flexibilité pour adapter le traitement, Roll a récupéré en un temps record. Il n’y a pas de traitement miracle pour la maladie de la ligne blanche. Il existe quelques protocoles de soins, mais si vous relisez nos messages concernant la bataille de Roll sur mes pages Facebook et dans « Quoi de neuf ? » sur mon site, vous verrez que les choses peuvent changer dramatiquement en une journée.Dean Geesen, notre maréchal-ferrant a raclé tout le fungus du sabot atteint et enlevé la partie détachée de la paroi du sabot.

    img_0987_cc

    img_0994_cc

    roll-farrier-2-25-16-097_cc

    img_0260_cc

    roll-farrier-3-1-16-034_cc

    roll-farrier-3-1-16-079_cc

    Pour gérer quelque chose comme ça, il faut penser « hors des sentiers battus » pour s’adapter aux changements et garder le pied en condition de bien repousser. Cela demande toute une équipe : le propriétaire, les soigneurs, le véto et le maréchal-ferrant travaillant ensemble. Nous assessions en permanence la forme du pied, l’état des tissus, les points de pression et l’équilibre du pied affecté ainsi que sa santé psychologique et physique générale.roll-farrier-10-14-16-014_cc

    img_1019_cc

    img_1013_cc

    Nous avons observé attentivement tous les jours comment il se déplaçait. Il s’agissait d’évaluer combien il déplaçait son poids sur ses pieds sains et les parer et ferrer afin qu’ils ne soient pas endommagés au long du processus.

    img_1006_cc

    roll-farrier-10-14-16-004_cc

    Nous avons ajouté du Hoof Power à son alimentation et nous le recommandons comme le meilleur complément pour aider à accélérer la repousse du sabot. Dean Geesen, notre maréchal-ferrant pensait que son sabot mettrait plus d’un an à repousser, s’il repoussait. En fait, après trois mois, il n’était pas certain que Roll se remettrait.

    roll-farrier-wash-tail-5-6-16-099_cc

    Après le parage et l’inspection d’aujourd’hui, Dean a admis qu’il ne pensait pas au début que Roll récupèrerait aussi bien. Grâce aux soins consciencieux et diligents de son équipe de soins, le sabot de Roll a complètement repoussé en exactement un an et il est maintenant en bonne santé avec quatre sabots sains !

    roll-farrier-12-2-16-118_cc

     

  • (En Anglais) MULE CROSSING: Longears Loving Impact

    0

    By Meredith Hodges

    “Behold, thy King cometh unto thee:

       he is just and having salvation; lowly

         and riding upon an ass, and upon a colt

           the foal of an ass” Zechariah 9:9

    3-donkeysThese words have been an inspiration to all who have heard them since the time they were written—to those of us who love Longears, the words carry the message of a lifetime and the secrets of a dream. Not only did the Lord Jesus ride into Jerusalem on the back of an ass, but remembrances of that ride are clearly marked on the backs of many asses since in the form of a cross. One can really only guess at why asses received this unique blessing, but as the Lord blessed the asses, so they have in return endeavored to bless us with their righteous ways.

    It would seem that the asses were chosen because they represent more fully the characteristics in all of us that are just and good. The most evident inspiring characteristic of the ass is his undying affection for humans and the patience he exhibits when dealing with them; an excellent portrayal of this affection and patience is found in Marguerite Henry’s story of “Brighty of the Grand Canyon.” In addition, asses are not possessive creatures: they do not seek to impress, nor do they have inflated ideas of importance; they are humble, not greedy or selfish, and are content to give freely all that they have to give. There is no limit to their endurance and no end to their trust. Unpleasant moments are undoubtedly remembered, yet forgiven when requested and owners are inspired to be more constructive in their methods. Within asses, there is a hidden hope of happiness, contentment, peace and brotherhood. The inspiration of these noble characteristics does not go unnoticed as asses ennoble those around them.

    Throughout our lifetimes, we are faced with challenges and choices, most of which are met by trial and error. Asses limit and simplify our choices, leaving us less room for trial and error and more chance for success. An example of this could be the man who could not make his donkey cross the bridge over a deep, wide canyon. Failing to cause the donkey to cross the bridge, the man spent much extra time walking his donkey down one side of the canyon and up the other. As they rested at the far side of the bridge, a horse and rider approached the same challenge; the horse balked, but the rider forced him onto the bridge. At about the middle of the bridge, the boards were rotted and horse and rider plunged to their death… a costly lesson. “He who trusts in himself is a fool, but he who walks in wisdom is kept safe” (Proverbs). Stop, look, and listen with your heart as well as your ears–your donkey has much to teach you.

    croplj11-16-11-005Man has always sought to better himself and his environment. He seeks to set shining examples to all, however, he falls short due to negative aspects in his character. The ass, who has always been humbled, does not seek to set examples, he IS an example with his honest and faithful ways; he is quick to accept that which is good and tolerant of all else. This unique character coupled with his physical abilities makes him an excellent life partner.

    Perhaps, the most important and unselfish contribution the donkey has made in this world is his willingness to produce offspring not of his own species. We can fantasize the reasons for this–perhaps, he saw a chance to combine his incredible character with the physical beauty of the horse, again to try to please us humans and make him more attractive to us. But whatever the reasons, mules and donkeys are attracting more humans with each passing year. They instill in us a desire to support and promote their cause which in turn becomes our cause. What human can detest the cause of happiness, contentment, peace, and brotherhood?

    It is apparent, like never before, the impact that Longears are having on people all over the world. The shows and events including them have grown tremendously over the last 40 years, and the number of people affected by them has increased so much that we now see enough people in localized areas to put on their own events. In Colorado, for example, the only shows for Longears were incorporated into larger shows such as the Colorado State Fair and the National Western Stock Show. Today, counties are taking initiative to include mules and donkeys in the county fairs, and local riding clubs are inviting them to participate in annual All-Breed shows. Increased understanding and appreciation for the positive qualities of Longears brings more and more people together all the time. Their generous ways have positively influenced people toward a genuine pursuit of happiness. Why is this phenomenon occurring? Because… “We may not realize that everything we do affects not only our lives, but touches others too. For a little bit of thoughtfulness that shows someone you care creates a ray of sunshine for both of you to share — Yes, every time you offer someone a helping hand, every time you show a friend you care and understand, every time you have a kind and gentle word to give, you help someone find beauty in this precious life we live. For happiness brings happiness, and loving ways bring love; and giving is the treasure that contentment is made of” (Amanda Bradley).

    To learn more about Meredith Hodges and her comprehensive all-breed equine training program, visit LuckyThreeRanch.com or call 1-800-816-7566. Check out her new accredited equine university at TMDEquineUniversity.com and her children’s website at JasperTheMule.com. Also, find Meredith on Facebook, YouTube and Twitter.

    © 1985, 2016 Lucky Three Ranch, Inc.  All Rights Reserved.

  • Quoi de neuf avec Roll ?

    0

    14 octobre 2016

    Roll continue à aller de mieux en mieux après son combat contre la maladie de la ligne blanche, contractée en janvier 2016. Cette maladie qui touchait son pied postérieur gauche est pratiquement guérie !

    roll-farrier-10-14-16-007

    Il se maintient en forme de lui-même pendant ses exercices car je ne voulais pas ajouter de stress à sa routine tandis que son pied était encore très endommagé. J’ai été ravie de constater que les leçons qu’il a reçues pendant ces six dernières années sont bien gravées dans sa tête.

    img_9317

    Durant ces dix derniers mois, je l’ai regardé faire ses exercices de base au pas en bonne posture équine et il a continué à s’arrêter bien au carré à chaque fois qu’il s’arrêtait pour se reposer.

    img_9353

    C’est vraiment devenu sa façon naturelle de se déplacer et cela a permis de garder le poids réparti également sur ses quatre pieds pendant sa guérison, avec le soutien des fers des trois autres pieds afin d’éviter que les sabots des pieds sains ne s’usent pas de manière inégale sous le poids additionnel.

    roll-farrier-10-14-16-006

    Après la phase initiale qui a duré environ quatre mois, nous avons mis du produit sur son sabot (solution de Bétadine, compléments pour les sabots, etc.) tandis qu’il poussait, puis une fois qu’il a dépassé l’étape « critique », nous l’avons simplement gardé propre et l’avons paré pour encourager la croissance.

    roll-farrier-10-14-16-029

    Tout se présente très bien maintenant, Roll est heureux et devrait reprendre ses leçons très prochainement !

    roll-farrier-10-14-16

     

  • Augie et Spuds Explorer!

    0

    augie-spuds-10-21-16-006

    « Quelle belle journée d’automne, Augie ! Où penses-tu que nous allons cette fois ? »

    augie-spuds-10-21-16-012

    « J’aurais peut-être mieux fait de ne pas demander ! »

    augie-spuds-10-21-16-024

    « C’était pas si terrible que ça, hein Spuds ? »

    augie-spuds-10-21-16-044

    « Hey, Spuds, viens regarder là-dedans ! C’est vraiment cool ! »

    « Cette fois elle a vraiment perdu la tête, Augie ! On ne rentre pas là-dedans ! »

    augie-spuds-10-21-16-056

    « Pas de soucis les loulous ! On ne va pas vraiment essayer de grimper dedans ! Je plaisantais ! »

    augie-spuds-10-21-16-074

    « Bon, on s’est fait avoir, hein Augie ? Hmmm, c’est quoi ça ? »

    « Ça, c’est un grand fossé plein d’eau avec un caniveau, Spuds ! »

    augie-spuds-10-21-16-081

    « Oh, c’est sympa ! Une autre montagne ! Cette fois je passe en premier, Augie ! »

    augie-spuds-10-21-16-117

    « Ce sont vraiment de GRANDS gaillards, Augie ! Mais ils sont tous vraiment gentils ! »

    augie-spuds-10-21-16-139

    « Oh, c’est bien, encore davantage de nos GRANDS amis, Spuds ! »

    augie-spuds-10-21-16-145

    « Où va-t-on maintenant, Augie ? »

    augie-spuds-10-21-16-156

    « Ça ressemble à de l’entrainement avec les barrières, Spuds ! »

    augie-spuds-10-21-16-160

    « Rappelle-toi de rester immobile pendant qu’elle ferme la porte, Augie ! »

    augie-spuds-10-21-16-177

    « Elle est vraiment fière de cette nouvelle salle d’eau qu’ils font construire, Spuds, alors montre-toi intéressé pour ne pas la vexer ! »

    augie-spuds-10-21-16-207

    « OK, je suis rentré Augie, mais je suis prêt à sortir maintenant ! »

    augie-spuds-10-21-16-222

    « Attendez une seconde les petits, j’ai un caillou dans ma chaussure ! »

    « Attends Spuds, maman a un caillou dans sa chaussure ! »

    augie-spuds-10-21-16-255

    « Elle est pas géniale cette statue, Spuds ? »

    augie-spuds-10-21-16-271

    « Oui, elle était bien, mais celle-ci est ma préférée, Augie ! »

    augie-spuds-10-21-16-303

    « Hey Spuds, celle-ci est juste de notre taille ! »

    augie-spuds-10-21-16-319

    “Encore un peu d’entrainement avec les portes et on est à la maison ! Quel bon moment en cette superbe journée d’automne !”

     

  • Roll va de mieux en mieux

    0

    25-8-16

    Quand j’ai recueilli Rock et Roll en 2010, ils étaient tous les deux dans un état pitoyable. Nous avons réussi à les garder en forme de décembre 2010 à décembre 2011 et bien que Rock ait une hanche en petits morceaux, grâce à nos exercices de renforcement des muscles profonds pour améliorer la posture, il n’a eu besoin de Bute que 3 fois pendant 5 jours cette année là. Roll est passé de l’entrainement en longe pour la posture au rond de longe puis au travail sur le plat. Il a atteint son objectif de pouvoir être monté dans les prés, mais il a été ralenti par la maladie de la ligne blanche qui s’est déclarée en janvier 2016 sur son postérieur gauche. Roll a maintenant 23 ans et la maladie de la ligne blanche est pratiquement guérie.

    Roll 2010
    1

    Roll 2016
    2

    Je suis comblée par ses progrès ! Aujourd’hui, les fers de Roll ont été remplacés sur les trois pieds qu’il utilise pour porter son poids, et son postérieur gauche a été paré.

    3

    Nous avons ajusté les fers des trois pieds de sorte que son équilibre ne soit pas compromis alors qu’il essaye de ne pas mettre de poids sur son pied malade. Nous voulions éviter que ses autres pieds soient blessés si le poids n’était pas réparti également.

    Postérieur droit

    4-5

    ELe nouveau sabot pousse bien et nous pensons qu’il faudra encore deux parages avant qu’il n’ait complètement poussé.

    7 8

    Être attentifs aux surfaces portant le poids nous a permis de contrôler non seulement comment ses sabots poussaient, mais aussi sa musculature. Il aurait pu développer des muscles inégaux pendant ces derniers mois. Grâce aux exercices en longe de renforcement des muscles profonds pour améliorer la posture, et à l’évolution de son corps avant qu’il n’attrape la maladie de la ligne blanche, il a pu maintenir sa force et sa bonne posture. À vingt-trois ans, il continue de progresser tous les jours !

    9

  • La toilette de Roll

    0

    5 juillet 2016

    1

    Aujourd’hui était la parfaite journée pour une toilette estivale. Roll se sent bien et son pied postérieur gauche est presque complètement remis de ses mésaventures avec la maladie de la ligne blanche. Il a eu la chance de ne jamais boiter depuis le début de sa maladie en janvier.

    2

    Le toilettage du passage de bride de Roll est toujours un exercice frustrant mais il est très patient tandis que je tends la peau et coupe les poils sur les cicatrices profondes entre ses oreilles. Quelqu’un a visiblement pris littéralement l’expression « taper une mule sur la tête ».

    3

    La mule qui se cachait derrière son compagnon, Rock, me fait maintenant pleinement confiance, et apprécie même l’eau froide sur sa figure quand il fait chaud !

    4

    Il sait que son bon comportement sera toujours suivi de la récompense appropriée !

    5

    Roll aime son shampoing Wonder Blue et ne s’offusque pas d’un seau d’eau mousseuse sur son postérieur ! Il sait que cela rend sa queue VRAIMENT BELLE et remarquablement agitable.

    6

    Notre relation est basée sur les négociations. Un de nos compromis habituels est « il mange de l’avoine dans mon sac et je l’arrose ! »

    7

    En été, il est important d’être conscient des œufs que les mouches déposent à des endroits spécifiques sur chaque mule. Elles ADORENT le bas des jambes de Roll ! Un couteau de chaleur et un couteau anti-œufs de mouche sont les seuls outils qui ôteront ces œufs collants.

    8

    Avec une brosse à cheveux normale, j’utilise le shampoing Wonder Blue pour enlever le gras blanchâtre de la crinière et de la queue de Roll. Vous pouvez voir sur cette photo à quel point son postérieur gauche s’est bien remis.

    9

    La propreté est à deux doigts de la sainteté comme disait ma grand-mère ! Merci mon ami pour une merveilleuse journée ensemble !

     

  • La martingale

    0

    La martingale est un enrênement auto-correcteur qui encourage l’équidé à utiliser tout son corps pour avancer dans une position détendue et correcte. Elle encourage l’étirement et le renforcement du dos et produit l’engagement des postérieurs (le moteur) sous le corps pour conserver  l’impulsion. Dans les photos « avant », les équidés déplacent simplement leurs antérieurs et postérieurs sous leur poitrail, mais le poitrail ne bouge pas vraiment car les muscles de la cage thoracique sont inactifs. Dans les photos « après », vous voyez que la posture de l’équidé a énormément changé et produit maintenant un effet actif et « de vague » dans toute la cage thoracique (qui peut être vu dans la vidéo). C’est la différence de base entre un bon candidat au dressage et un qui pourrait être ne pas être retenu.

     

  • Toilette estivale de Spuds et Augie

    0

    WN-SA070516-001

    « Hey Augie !  Il fait vraiment chaud… bonne journée pour un bain, tu ne crois pas ? »

    « Et bien Roll a l’air plutôt content après sa douche, à se regarder comme ça dans la fenêtre !  Qui a besoin d’un miroir ? »

    WN-SA070516-002

    « Hey Spuds ! J’ai trouvé une mine d’or d’avoine ET d’herbe ! »

    WN-SA070516-003

    « Un peu HUMIDE, mais pas mauvais ! »

    WN-SA070516-004

    « Oooh ! Cette eau est plutôt froide Spuds ! Choquant ! »

    WN-SA070516-005

    « Arrête de te plaindre Spuds ! Ce n’est pas SI froid et elle aura fini avec toi dans une minute !  Soit brave ! »

    WN-SA070516-006

    « Qu’est-ce-qui se passe, Spuds ? Mange ton avoine ! »
    « On ne m’ACHÈTE pas, Augie ! »

    WN-SA070516-007

    « Vraiment ? Et bien cela en fait plus pour moi ! »
    « Hey, maman, reviens ! Je veux mon avoine maintenant ! »

    WN-SA070516-008

    « Tu as de la chance qu’elle soit revenue, Spuds ! »

    WN-SA070516-009

    « On est VRAIMENT CHANCEUX, Augie, C’est la meilleure ! »

     

  • Des nouvelles de Roll. Croissance du nouveau sabot.

    0

    Notre maréchal-ferrant, Dean Geesen, est venu de nouveau évaluer Roll aujourd’hui, assisté du manager de Lucky Three Ranch, Chad. Nous avons espacé les parages pour aider la guérison de la maladie de la ligne blanche. Il se remet bien et son nouveau sabot postérieur gauche a beaucoup poussé. Il n’a aucun problème pour y poser son poids.

    WN-Roll063016-004

    Il n’y a plus de tissus morts que sur la moitié inférieure du pied et le nouveau sabot est sain.

    WN-Roll063016-002

    Nous avons eu la chance de pouvoir maintenir ce pied en équilibre afin d’éviter une croissance anormale du sabot et d’encourager la croissance du nouveau sabot. Nous avons mis des fers sur les trois autres pieds afin qu’ils ne s’usent pas de manière inégale pendant la guérison.

    WN-Roll063016-003

    Ce que nous avons fait a bien fonctionné. Nous avons décidé de continuer avec les trois pieds ferrés et le sabot avec la maladie de la ligne blanche sans fer encore un moment.  Nous ne voulons pas encore enfoncer de clous dans ce sabot.

    WN-Roll063016-004

    Roll n’a jamais boité depuis qu’il est arrivé à Lucky Three Ranch en 2010.  La maladie de la ligne blanche s’est déclarée en janvier et nous avons donc fait de bons progrès en assez peu de temps.  Merci pour toutes vos pensées pour Roll !

    WN-Roll063016-005

     

  • Spuds et Augie étudient

    0

    WN-SA063015-001

    « Hey, Augie ! Où va-t-on aujourd’hui ? »

    WN-SA063015-002

    « Il doit bien y avoir un meilleur chemin que de monter les marches ? »

    WN-SA063015-003

    « Vraiment Augie, tu dois toujours être si coopératif ? »

    WN-SA063015-004

    « OK, et quoi d’autre maintenant ? »

    WN-SA063015-005

    « Ah, l’avoine, il n’y a rien de meilleur ! »

    WN-SA063015-006

    « C’est une blague ? Tu crois vraiment qu’un livre peut être utile ? »

    WN-SA063015-007

    « Augie, il faut vraiment que tu fasses toujours ton show ? »

    WN-SA063015-008

    « Si tu prenais le temps d’étudier Spuds, les choses pourraient être plus simples pour toi ! »

    WN-SA063015-009

    « Peut-être que tu as raison Augie ! »

    WN-SA063015-010

    « J’aime comment le livre dit que nous sommes différents Augie.  La famille qui broute ensemble, reste ensemble ! »

     

  • Des nouvelles de Roll : inspection à l’extérieur

    0

    Aujourd’hui  était une belle journée de printemps et j’ai donc profité de la chaleur pour laver la saleté et l’huile de bébé de la crinière et de la queue de Roll  avant que notre maréchal-ferrant, Dean Geesen, ne commence à travailler.

    WN-Roll050616-001

     

    WN-Roll050616-002

    J’ai ensuite brossé tout son corps avec une brosse à cheveux classique qui retire la majeure partie des poils tombés du dessous. La brosse à cheveux est le meilleur outil parce qu’elle ne coupe pas ni n’endommage les poils. Nous n’utilisons les étrilles que lorsque les équidéss sont couverts de boue et pour retirer l’excès d’eau. Il a semblé apprécier d’avoir sa crinière et sa queue nettoyées et son manteau « aéré ! » Il était certainement superbe quand j’ai eu fini !

    WN-Roll050616-003

    WN-Roll050616-004

    Puis Dean a enlevé la botte de son postérieur gauche afin que nous puissions voir comment la maladie de la ligne blanche évoluait. Son sabot a beaucoup poussé et est toujours équilibré grâce à nos efforts. Dean a remarqué que Roll mettait maintenant du poids sur son talon et un peu sur le côté médial du sabot et sur l’avant.

    WN-Roll050616-005

    WN-Roll050616-006

    La botte, bien qu’enlevée deux fois par jour et séchée, semblait contenir plus d’humidité qu’avant, et Dean a suggéré que nous ne la remettions pas pour voir comment il se débrouillait. Nous pensions qu’il serait plus au sec ainsi, maintenant que le temps est plus ensoleillé et sec en général. Nous avons encore des pluies intermittentes, mais Roll préfère rester dans son box, dans la sciure de bois, de sorte qu’il pourrait peut être se passer de sa botte … au moins pour un certain temps.

    WN-Roll050616-007

    Nous avons vu une goutte de sang sur sa sole qui était d’ailleurs sensible aux tests, ce qui a confirmé qu’il y a toujours de la circulation dans le sabot … une très bonne chose! Nous nous posions des questions à ce sujet.

    WN-Roll050616-008

    Nous avons dû remettre la botte sur son postérieur gauche pendant que Dean travaillait sur son postérieur droit parce que maintenant qu’il avait des sensations dans la sole, c’était trop de pression pour ce pied tout seul. Nous avons ensuite retiré la botte après avoir fini.

    WN-Roll050616-009

    Dean a ferré le postérieur droit avec un fer contenant du bore pour éviter qu’il ne glisse et mette trop de poids sur son mauvais pied. Cela semble également très bien fonctionner pour garder son poids réparti uniformément sur les quatre pieds.

    WN-Roll050616-010

    Brandy et Jubilee étaient curieux de savoir ce qui se passait avec Roll et le maréchal-ferrant alors qu’ils se rendaient à leurs leçons.

    WN-Roll050616-011

    Finalement, en restant flexible et attentif à ses besoins et grâce à toutes vos prières, il semble que Roll s’en sorte plutôt bien. Je ne peux qu’espérer que cette bonne fortune continue pour l’amour  de Roll !!

    WN-Roll050616-012

     

  • Ânes : le réflexe du dos qui se creuse

    0

    WN-DonkeySinking-001Les ânes ont beaucoup de comportements que leurs propriétaires peuvent trouver étranges. L’un d’eux est de baisser leur colonne vertébrale, de «couler», quand vous mettez la main sur leur dos. Tous les ânes ne le font pas, mais c’est assez fréquent, surtout quand ils sont jeunes et/ou ne sont pas touchés de façon routinière. J’ai personnellement eu l’expérience d’ânes qui creusent le dos au point qu’ils descendent vers le sol, sur leurs genoux et le ventre. Vous pouvez également couramment reconnaître ce comportement chez les chats et les chiens.

    Afin de comprendre ce qui se passe, il est nécessaire de comprendre l’anatomie intervertébrale équine. «Intervertébrale» fait référence à l’ouverture entre deux vertèbres articulées pour le passage des nerfs et de la moelle épinière. Quand un poulain nait, ses os et le cartilage sont souples et flexibles, et les nerfs dans ces régions sont hypersensibles, surtout au niveau de la colonne vertébrale.

    WN-DonkeySinking-002 WN-DonkeySinking-003

    Un poulain qui n’a pas bénéficié de l’imprégnation sera beaucoup plus sensible et généralement réactif au toucher que celui qui a été manipulé. L’imprégnation commence à désensibiliser les terminaisons nerveuses du corps là où l’animal est touché. Cependant, les cibles sont habituellement la tête, le cou, les oreilles, le pourtour des yeux, la bouche et le long des jambes, avec seulement un passage sur le dos et la croupe. Ainsi, le dos ne reçoit pas autant de désensibilisation et est largement ignoré jusqu’à ce que le pansage débute, et plus tard, quand il est temps de lui présenter l’équipement.

    WN-DonkeySinking-004Alors que le poulain grandit, les muscles commencent à se développer sous et autour des nerfs grâce à l’exercice permanent. Lorsque les muscles deviennent plus puissants et toniques, tout en conservant leur élasticité, ils appliquent une pression sur les nerfs depuis l’intérieur du corps. Vous allez commencer à remarquer que le poulain qui «sursautait» quand vous le touchiez est maintenant de plus en plus tolérant, et que ses réactions ne sont pas aussi brusques et excessives. Les poulains qui font plus d’exercice ont tendance à être moins susceptibles de creuser le dos, leurs muscles plus développés ayant commencé à désensibiliser les nerfs. Les muscles moins développés n’affectent pas autant les nerfs, de sorte poulains moins actifs ont généralement une réaction plus marquée au toucher.

    Avec les bons types d’exercices passifs et contrôlés en longe, le corps du poulain peut se développer correctement, avec des muscles symétriques permettant une posture équine équilibrée. Ce travail permet un mouvement efficace, une circulation sanguine optimale, avec des organes internes fonctionnant sans entrave, des articulations qui travaillent correctement, et des impulsions nerveuses saines. Lorsque l’animal n’est pas entrainé avec un bon équilibre et une bonne posture à l’esprit, sa façon de se déplacer peut être compromise. Bien que ce déséquilibre puisse ne pas être évident pour l’œil non averti, il peut provoquer un pincement des nerfs et de la douleur. Si vous avez un animal qui creuse son dos à votre contact, il vous faudra déterminer si cette réaction est un cas de sensibilité due au toucher, ou un cas plus grave de nerfs pincés.

    WN-DonkeySinking-005Vous pouvez aider à désensibiliser votre équidé d’une manière saine en continuant l’imprégnation tout au long du processus de dressage. Ne limitez pas la manipulation à un exercice accompli lors de la naissance, mais prêtez attention à chaque phase et opportunité de le toucher. Lorsque vous pansez pour enlever les poils morts par exemple, accordez une attention particulière à la pression sur les différents endroits du corps de votre cheval. Vous pouvez appliquer plus de pression sur les zones grasses, mais assurez-vous d’alléger le toucher sur les zones osseuses, car il peut causer de la douleur. Trop de pression sur les nerfs rachidiens produira le réflexe de creusement. Lorsque vous utilisez vos brosses sur le corps, assurez-vous de faire des mouvements courts plutôt que de longs coups de brosse. De courts coups de brosse induisent une pression plus passive sur les nerfs, et non seulement éliminent mieux la saleté, mais appliquent également une pression plus supportable sur les nerfs, ce qui finira par réduire la sensibilité de vos animaux. Avec ces pratiques minutieuses et détaillées, l’effet de creusement disparaîtra bientôt.

    Ces types de pratiques initiales de dressage permettront d’améliorer grandement votre expérience et celle de votre équidé. Tous les comportements, bons ou mauvais, proviennent de la façon dont vous faites les choses avec votre animal, et vous ne gagnez sa confiance que lorsque vous le faites se sentir bien. Quand il se sent bien, il se comporte bien. Le préparer correctement avant de lui demander d’accepter l’équipement, et plus tard, un cavalier, rendra le processus beaucoup plus facile pour lui, et évitera les comportements indésirables et même les conséquences douloureuses ou graves qui peuvent se développer sans préparation adéquate. Soyez patient et prenez toujours le temps supplémentaire nécessaire pour faire les petites choses qui permettront de rendre le temps que vous passez ensemble encore plus agréable. Cela en vaut la peine !

     

  • Des nouvelles de la maladie de la ligne blanche de Roll

    0

    6/4/16

    Roll fait des progrès avec la maladie de la ligne blanche. Un nouveau sabot pousse d’environ 3 mm. par semaine et commence à durcir. Mon Ranch Manager, Chad, a trouvé du muguet sur la fourchette lors de l’inspection du matin. Il l’a nettoyé et a appliqué de l’iode. Mais nous avons aussi remarqué que la lamina qui poussait sous la paroi de l’extrémité de l’ancien sabot commençait à se recourber vers le haut. Nous avons donc demandé à notre vétérinaire Greg Farrand de venir voir.

    1

    Nous étions inquiets qu’elle pousse la paroi de l’ancien sabot et exerce de la pression sur celle du nouveau sabot, voir la fasse se recourber aussi. Cela causerait une croissance irrégulière du sabot qui pourrait créer une pression inégale et un pied déséquilibré. Si cela arrivait, son corps entier serait déséquilibré et pourrait exercer une pression de 1 360 kg. sur son pied blessé et ralentir ses progrès.

    2 3

    Nous inspectons maintenant le néoprène dans sa botte deux fois par jour plutôt que tous les deux jours pour retirer les débris et le sécher afin d’éviter qu’il ne soit humide en permanence.

    4

    Nous avons retiré la botte de Roll et Greg a commencé par tester la dureté du nouveau sabot. Nous étions inquiets qu’il devienne mou avec le temps humide du printemps et la fonte de la neige. Le temps était doux, sec et ensoleillé aujourd’hui et quand il a testé la dureté avec son petit marteau, il n’était pas aussi tendre que nous le pensions hier.

    5

    Greg a coupé la vieille lamina morte qui se recourbait, puis limé jusqu’aux tissus sains afin d’éviter qu’elle ne se détache et cause éventuellement d’autres problèmes.

    8 7

    Après avoir pris soin de la lamina morte qui se recourbait, Greg a inspecté la croissance de la sole pour repérer toute infection mais il n’y en avait aucune. Il a ensuite fini de parer la lamina autour de la sole et vérifié qu’il n’y avait aucune cavité entre le nouveau et l’ancien sabot.

    8

    Après son parage, il ne restait plus que des tissus sains et aucunes mesures supplémentaires n’étaient à prendre. Il a recommandé que le maréchal-ferrant taille ses talons car ils n’avaient pas été parés depuis le 26 février.

    9

    Nous allons donc prendre rendez-vous le plus rapidement possible avec notre maréchal-ferrant, Dean Geesen. Nous continuerons le même protocole tout en restant prêts à réagir rapidement à toute évolution pour obtenir de bons résultats. La situation évolue toujours positivement.

    10

     

  • Des nouvelles de Roll : parage et massages

    0

    3/9/16:
    Les fers de Roll ont été remplacés sur ses deux antérieurs et son postérieur droit. Dean était ravi de constater que le nouveau sabot de son postérieur gauche, atteint par la maladie de la ligne blanche poussait de 3,2 mm. par semaine ! Nous sommes encouragés de savoir que bien qu’il ait encore des mois de convalescence devant lui, si nous pouvons le garder en équilibre, il pourrait récupérer ! Je suis convaincue que le travail sur son équilibre et ses muscles qu’il a fait ces six dernières années est la principale  raison de sa bonne réaction. Il pèse 1 360 kg. et c’est beaucoup de poids pour un pied malade. Sans un bon équilibre, la répartition de son poids aurait pu être irrégulière et mettre trop de pression sur la paroi fragile de son sabot qui aurait pu s’affaisser. C’est toujours une inquiétude et nous inspectons régulièrement son pied. Nous allons aussi remplacer le polystyrène dans sa botte par du néoprène dès que nous en aurons et le changer tous les deux jours. Le polystyrène s’use trop vite. Les trois autres pieds résistent bien et ne montrent aucun signe particulier de stress. Il n’a jamais boité depuis qu’il est arrivé chez nous en 2010. Il est heureux et ne montre aucun signe de douleur. Nous continuerons comme prévu en ajustant notre approche si nécessaire.

    WN-Roll030916-001

     


    3/31/16:
    Roll n’ayant pas eu de massage depuis un moment nous pensions qu’il en avait bien besoin.  Je pense qu’il était d’accord ! Roll est toujours heureux et ne montre aucun signe de douleur, ce qui est encourageant.

    WN-Roll033116-001

    Il a eu des soucis avec la maladie de la ligne blanche et nous sommes très proactifs avec son traitement.  Aujourd’hui, nous avons inspecté son pied et il montre davantage de nouvelle corne ce qui est encourageant. Mais nous avons eu du mauvais temps très humide dernièrement ce qui rend la corne un peu molle.

    WN-Roll033116-002

    Nous en avons parlé avec le véto, et à moins de l’enfermer dans son box, ce qui n’est pas une option, nous n’avons pas beaucoup de solutions. Nous avons décidé de faire venir le véto pour qu’il juge par lui-même plutôt que sur photo.

    WN-Roll033116-003

    Nous sommes tombés d’accord qu’il serait bénéfique de nettoyer son pied deux fois par jour et de le sécher avant de lui remettre sa botte.  Cela pourrait aider un peu.  Passer du polystyrène au néoprène a été très positif.

    WN-Roll033116-004

    Joanne, notre masseuse équine, a commencé par travailler sur les hanches de Roll puisque ce sont les points porteurs qui lui posent le plus de soucis, même si jusqu’à maintenant il conserve son équilibre malgré son pied malade. La pression demeure sur le pied blessé et il ne s’incline ni d’un côté ni de l’autre ce qui est une bonne chose !

    WN-Roll033116-005

    WN-Roll033116-006

    Puis elle a travaillé sur sa croupe où les muscles peuvent facilement tirer sur le dos.  Roll a semblé particulièrement apprécier son massage.

    WN-Roll033116-007

    WN-Roll033116-008

    Joanne a massé l’intérieur de ses jambes pour soulager les muscles du jarret… puis ses flancs.  Comme nous le touchons régulièrement sur l’ensemble de son corps, il n’a pas réagit au contact sur ces zones comme il aurait pu le faire sinon et a pu apprécier le soulagement que les massages lui apportaient.

    WN-Roll033116-009

    WN-Roll033116-010

    Puis ce fut le tour du garrot, des épaules et du cou…

    WN-Roll033116-011

    WN-Roll033116-012

    …et quant elle a commencé à masser sa tête, ce fut l’extase totale !!!  Roll continue à faire des progrès et nous espérons une rémission raisonnable. Merci pour à tous pour vos prières et vos pensées.

    WN-Roll033116-013

    WN-Roll033116-014  WN-Roll033116-015

    WN-Roll033116-016  WN-Roll033116-017

     

  • Les progrès de la repousse du sabot de Roll

    0

    1er mars 2016

    Le 25 février, nous avions découvert des signes de la maladie de la ligne blanche au milieu du pied de Roll. Nous avions aussi repéré une étrange excroissance qui semblait être un nouveau sabot poussant sur le devant du bourrelet de la couronne et s’étendait uniformément sur les côtés. Elle était souple ce qui était un peu inquiétant et nous avions donc décidé de faire une radio.

    roll-farrier-2-25-16-054

    Nous n’étions vraiment pas sûrs de ce qui se passait avec ce sabot. Nous avons donc appelé notre vétérinaire Greg Farrant pour avoir son avis.

    roll-farrier-2-25-16-039

    J’ai enlevé la zone autour du bourrelet de la couronne pour nous puissions bien voir cette nouvelle excroissance.

    roll-farrier-3-1-16-009

    Quand Greg l’a vu, il a pensé que Roll était peut-être en train d’essayer d’éliminer l’ancien sabot et d’en faire pousser un nouveau. Nous avons décidé de faire davantage de radios pour déterminer si la paroi de l’ancien sabot était morte et si le nouveau sabot était sain et bien attaché.

    img_1130

    Greg a préparé la zone avec du barium et de l’huile minérale pour identifier la bande entre la nouvelle excroissance et la paroi de l’ancien sabot sur la radio.

    Roll a été gentil et coopératif lorsque nous lui avons demandé de remonter sur les blocs. Il s’est tenu bien immobile ! Il est vrai qu’avec son dressage séquentiel il devrait en être capable.

    roll-farrier-3-1-16-033

    Les radios ont montré que le nouveau sabot était sain et qu’il y avait encore des tissus vivants dans la paroi de l’ancien sabot. C’était très encourageant !

    roll-farrier-3-1-16-059

    Roll n’a jamais boité depuis qu’il est avec nous, et nous avons donc considéré que les choses prenaient une bonne tournure… pour le moment… et que nous devrions continuer avec sa botte et le polystyrène.

    roll-farrier-3-1-16-079

    Ces soins nous ont fait réaliser que nous devions rester attentifs, remarquer les changements et être flexibles et prêts à modifier nos plans à tout moment. Comme nous, Roll apprécie votre soutien et vos prières ! Comme il apprécie tous les suppléments d’avoine qu’il reçoit !!!

     

  • Bonnes pratiques pour la gestion sanitaire et la lutte contre les insectes

    0

    Tout d’abord, un programme de nettoyage régulier est essentiel pour l’hygiène de votre équidé, de préférence chaque semaine, mais au moins toutes les deux semaines. Panser régulièrement pour enlever l’excès de poils, la boue, etc., permettra d’éliminer les lieux où des oeufs d’insectes pourraient se développer, tels que les jambes. Nous arrosons aussi avec du Tri-Tech 14 une fois par semaine pour éloigner les insectes qui pourraient infester votre équidé. Nous vermifugeons nos équidés en janvier, mars, mai, juillet et septembre avec Farnam ivermectine, puis nous cassons le cycle avec du Strongid en novembre pour prévenir le cycle des vers internes et des parasites. Pour les animaux qui ont la tête sensible, nous utilisons des masques anti-mouches sans oreilles. Nous ne coupons JAMAIS les poils à l’intérieur des oreilles des animaux. De plus, nous utilisons de l’huile pour bébé de Johnson dans les crinières et queues pour garder les mouches à distance, aider à prévenir les frisotements, lisser les crinières et empêcher les animaux de se mordiller mutuellement.

    WN-Insect-001

    Afin d’éviter la prolifération des mouches et autres insectes, le crottin et les débris doivent être ramassés chaque jour dans tous les boxes, les étables, les carrières, les ronds de longe etc.. Tous les locaux doivent également être nettoyés régulièrement avec un désinfectant.

    WN-Insect-002

    WN-Insect-003

    Les champs et les pâturages doivent être hersés au printemps, en automne et entre les coupes de foin. Vous ne devriez ratisser le foin que lorsque cela est absolument nécessaire avant la mise en bottes. Les pâtures doivent être séparées de vos champs de foin, et vous ne devriez pas utiliser de fumier sur vos champs de foin. Le fumier peut entraîner une augmentation des mauvaises herbes qui peuvent à leur tour attirer plus d’insectes, puisque les graines de mauvaises herbes peuvent passer par le tube digestif des équidés.

    WN-Insect-004

    WN-Insect-005

    Gardez bien propres tous les équipements afin de ne pas attirer les mouches dans votre sellerie et dans la zone de pansage. Lorsque vous quittez la sellerie, pulvérisez un insecticide pour éliminer pour toutes les mouches résiduelles.

    WN-Insect-006

    Voici quelques règles à retenir pour une bonne gestion sanitaire et une lutte efficace contre les insectes :

    1) Nourrissez votre équidés avec les bons types d’aliments pour animaux sains et de informez vous des différences pour les mules et les ânes. Cela demandera quelques recherches de votre part. Faites une inspection rapide du corps des animaux à chaque repas.

    2) Enlevez le crottin et les débris des boxes, étables, carrières, ronds de longes etc. tous les jours et hersez régulièrement vos pâturages.

    3) Gardez les tas de fumier bien éloignés de votre maison et de vos animaux, les nôtres sont même transportés au loin toutes les semaines.

    4) Veillez à la propreté de toutes les sources d’eau avec une routine de nettoyage hebdomadaire.

    5) Respectez la bonne pratique de panser au moins une fois par semaine. Lors du pansage, faites une inspection complète du corps de votre équidé pour déceler toute anomalie qui pourrait surgir et traitez au besoin. Si certaines zones du corps commencent à montrer des irritations, des croûtes ou des bosses, utilisez du Neosporin. Si les plaies sont graves, utilisez du Panalog, aussi appelé Animax ou Dermalone, délivré sur ordonnance de votre vétérinaire. Sachez QUAND appeler votre vétérinaire.

    6) Utilisez du Tri-Tech 14 de Farnam, une pulvérisation anti-mouche, toutes les semaines contre les insectes qui peuvent infester votre équidé. Ce spray semble être le meilleur et le plus durable. Les plantes médicinales et autres sprays marchent aussi, mais devront être appliqués beaucoup plus souvent.

    7) Ne coupez jamais les poils à l’intérieur des oreilles de l’équidé! Ces poils protègent de la plupart des insectes.

    8) Ne coupez pas les poils sur les jambes, sauf si vous le devez absolument pour un concours! Les poils protègent les jambes des piqûres d’insectes.

    9) Utilisez des masques anti-mouches pour les mules et les ânes qui ont la peau sensible autour du visage. Farnam a des « supers masques » qui conviendront à la plupart des animaux. Vous pouvez les trouver dans la plupart des selleries et et animaleries.

    Ces règles simples vous aideront à garder tous vos animaux en bonne santé et heureux, dans des installation fraîches et propres, sans odeurs et (presque) sans insectes.

     

  • Spuds et Augie face au défi des tonneaux

    0

    WN-SA022216-001

    « Hey Spuds, où va-t-on aujourd’hui ?  Qu’est-ce que c’est là-bas ? »

    WN-SA022216-002

    « Oh, c’est juste des tonneaux.  Je me rappelle les avoir franchis en longe ! »

    WN-SA022216-003

    « C’est la partie des leçons que je préfère, Augie ! »

    WN-SA022216-004

    « Mais qu’est-ce qu’elle veut maintenant ? »

    WN-SA022216-005

    « Ça y est, j’ai compris Augie ! C’était facile ! »

    WN-SA022216-006

    « Et quoi encore ? Il faut que je fasse le travail tout seul ? »

    WN-SA022216-007

    « Spuds, je ne peux pas reculer entre les tonneaux.  Je ne vois pas où je vais ! »

    WN-SA022216-008

    « Je vais te montrer Augie ! En avant autour des tonneaux ? Trop facile ! »

    WN-SA022216-009

    « En arrière autour des tonneaux en faisant un huit ? Un jeu d’enfant ! »

    WN-SA022216-010

    « Et la récompense est toujours divine ! »

    WN-SA022216-011

    « Ah, bien, quelque chose que je peux faire ! »

    WN-SA022216-012

    « Hourra, maintenant, ça C’EST amusant ! »

    WN-SA022216-013

    « Je ne suis pas convaincu par ces marches, Augie ! »

    WN-SA022216-014

    « Mais sauter EST amusant ! Je suis tellement content qu’elle nous ait fait faire attention à avoir une bonne posture pendant l’entrainement ! »

    WN-SA022216-015

    « C’était une autre super aventure, hein Spuds ? »
    « Oui, vraiment ! »

     

  • Des nouvelles du sabot de Roll, 3ème partie

    0

    Notre maréchal-ferrant, Dean Geesen est venu le 5 février inspecter le sabot de Roll et a décollé la bande et le carton protégeant l’intérieur exposé du sabot. Notre vétérinaire, Greg Farrand a suggéré que nous cessions le traitement au Povidone-Iodine car il craignait qu’il n’assèche trop la paroi intérieure du sabot et cause une détérioration et d’autres dommages. Nous avons donc continué les soins en rinçant simplement la zone un jour sur deux pour la garder propre.

    WN-Roll022516-001

    Dean est arrivé aujourd’hui à 10 heures et a enlevé le fer qui avait très bien tenu pendant les sept semaines.

    WN-Roll022516-002 WN-Roll022516-003

    Il a commencé à tailler le sabot et a constaté que Roll montrait aussi des signes de maladie de la ligne blanche sur le milieu du même pied, mais pas aussi avancée que sur le côté qui avait été paré avec la paroi du sabot enlevée.

    WN-Roll022516-004 WN-Roll022516-005

    Le sabot de Roll avait poussé de près de deux centimètres, ce qui était une bonne chose. Il a rogné cette partie de la paroi du sabot et creusé pour enlever le fungus de la ligne blanche. Puis il a remarqué que Roll avait développé un étrange tissu le long du bourrelet de la couronne.

    WN-Roll022516-006 WN-Roll022516-007

    WN-Roll022516-008

    Dean a dit qu’il n’avait jamais rien vu de tel, et nous avons appelé Greg qui nous a dit qu’il ne serait pas en mesure de venir avant la fin de la journée. Nous avons donc mis une protection bien scotchée sur son pied pour le protéger jusqu’à ce que le vétérinaire arrive et nous aide à évaluer cet étrange nouveau développement.

    WN-Roll022516-009 WN-Roll022516-010

    WN-Roll022516-011

    Greg est arrivé un peu après 17 heures et nous avons commencé à discuter. Dean pensait que le pied était peut être mort car il ne montrait aucune réaction de sensibilité au marteau.

    WN-Roll022516-012

    Après avoir enlevé la mousse de polystyrène et la bande collante, nous étions tous préoccupés que le problème avec le bourrelet de la couronne soit grave, mais après inspection, Greg a pensé qu’un nouveau sabot essayait de pousser. Nous avons décidé de prendre un rendez-vous mardi prochain pour faire une radio et nous assurer que le nouveau sabot ne se détachait pas.

    WN-Roll022516-013 WN-Roll022516-014

    Puis nous avons regardé l’empreinte de son pied sur la mousse de polystyrène qui avait enveloppé sont pied tout l’après-midi pour voir où étaient les points de pression et apparemment la façon dont il s’appuyait sur son pied soutenait de manière adéquate l’os du pied.

    WN-Roll022516-015

    Plutôt que d’utiliser la bande adhésive pour faire tenir le support en polystyrène, nous avons décidé d’essayer d’utiliser les vieilles bottes sur mesure de Roll et de mettre la mousse de polystyrène au fond. Le sabot rentrait bien dans la botte et nous avons donc découpé la mousse de polystyrène pour l’adapter. Nous allons vérifier régulièrement pour nous assurer qu’elle reste suffisamment épaisse pour faire son travail et maintenir la bonne pression sous son pied et l’adapter si besoin est.

    WN-Roll022516-016 WN-Roll022516-017

    Nous avons déterminé que des lésions nerveuses dans le pied pouvaient expliquer la non-réaction au marteau. Nous sommes tombés d’accord qu’il pouvait encore y avoir une bonne circulation dans le pied ou il boiterait si son sabot était en train de mourir. Et il n’a pas boité un seul jour depuis qu’il est arrivé chez nous en décembre 2010.

    WN-Roll022516-018

    Nous avons terminé cette session et nous retrouverons mardi prochain pour la radio qui nous donnera plus d’informations et nous permettra de déterminer nos plans pour l’avenir. Le dernier test était de voir comment il marchait avec sa botte doublée de mousse de polystyrène. Il faudra nous assurer que les sangles ne frottent pas et ne causent pas de problème. Si c’est le cas, nous les entourerons de coton. C’est un revers, mais il y a encore de l’espoir !!! Continuez à prier pour Roll … cela fonctionne !

    WN-Roll022516-019

     

Page 1 of 41234»
error: Content is protected !!