MULE CROSSING : Évaluer votre équidé

0

Meredith Hodges

Tout comme les humains, les équidés ont des personnalités différentes. Ce ne sont pas des copies conformes et ils ne devraient pas tous être traités de la même manière. Observez vos équidés autant que possible, voyez ce qu’ils aiment faire naturellement, puis ajustez votre programme d’entrainement en conséquence. Bien que chaque animal ait à passer par le même type de formation de base pour s’assurer qu’il développe une bonne force musculaire, dans un bon équilibre et une bonne posture, il aura sa propre façon d’apprendre, de sorte que la façon dont vous présentez les exercices peut varier d’un animal à l’autre. Lorsque vous avez plusieurs animaux, traitez chacun d’eux comme s’il était votre préféré.

Avant d’investir beaucoup de temps et d’efforts pour décider soit de continuer à entrainer votre équidé, soit qu’il sera plus heureux comme animal de loisir, prenez le temps d’évaluer son potentiel athlétique. Les principes abordés dans cet article, qui s’appliquent aux ânes, aux mules et aux chevaux, ont été développés par mon mentor, le célèbre entraîneur de chevaux sans résistance, Richard Shrake.

Tout d’abord, regardons la conformation. Il va sans dire que vos équidés devraient avoir une bonne morphologie et de bonnes proportions, avec des genoux plats et des articulations souples. Il devrait avoir un bon équilibre. Il existe des standards publiés sur la plupart des races, ou vous pouvez prendre un manuel de jugement pour vous donner une idée de ce que l’idéal est pour chaque race en matière de conformation.

Maintenant, nous allons examiner les mesures du corps qui servent à évaluer la capacité sportive de votre équidé. Ces mesures vous aideront à évaluer les types d’activités pour lesquelles votre animal est le mieux adapté, afin de prévoir s’il faut ou non poursuivre son entrainement au-delà des bases.

Commencez avec un morceau de ficelle d’environ 2 mètres. La première mesure va de la nuque au milieu du garrot. Ensuite, mesurez du milieu du garrot à la longe à la base de la croupe. Si ces mesures sont identiques, vous avez un animal bien proportionné qui sera capable de performer avec plus de facilité. Si le cou est légèrement plus long, il sera malgré tout athlétique car la tête et le cou sont utilisés pour l’équilibre. Mais si la mesure du cou est plus courte, il sera difficile pour votre équidé de s’équilibrer dans certains mouvements et certaines transitions, quelle que soit l’activité.

Ensuite, mesurez votre équidé au niveau de la sous-gorge. Puis mesurez son tour de cou, du garrot à la poitrine à hauteur de l’épaule et à nouveau jusqu’au garrot.

Cette mesure devrait être deux fois celle de la sous-gorge, ce qui indique que votre équidé sera flexible au niveau de la nuque, ce qui le rend plus facile à rassembler et à mettre en place pour des performances optimales.

Maintenant, mesurez le haut du cou de la nuque au garrot, et le dessous du cou, de la sous-gorge à la poitrine. La ligne du dessus devrait être de 1,5 fois celle du dessous, ce qui permet à votre animal d’effectuer des mouvements élégants et souples dans toutes les activités. Un animal avec une encolure faite à l’envers ne peut pas se pencher correctement et ne pourra jamais bien se rassembler en équilibre et en bonne posture. Son cou et son dos seront creusés, ce qui lui posera des problèmes pour porter efficacement un cavalier et peut entraîner de futurs problèmes de stabilité.

Ensuite, mesurez les jambes de l’équidé du coude à la couronne, puis du grasset à la couronne. Chez un animal bien proportionné, les deux mesures devraient être identiques. Cela signifie qu’il sera un bon cheval de loisir, avec des mouvements souples au pas et au trot. S’il est un peu plus long sur l’avant, il sera un bon candidat pour le reining, le saut ou le dressage car son trot et son galop seront souples, avec une plus grande impulsion des postérieurs avec un équilibre vers l’avant. Un animal qui est plus élevé à l’arrière aura du mal à s’équilibrer et ne sera probablement pas un bon athlète car le poids sera réparti de façon inégale sur ses antérieurs.

Idéalement, votre candidat devrait également présenter des angles de 45 degrés à l’épaule et à la hanche, ainsi qu’à ses paturons. Cet angle idéal permettra des allures et des transitions plus douces, alors que des hanches et des épaules plus droites donneront des transitions abruptes et une monte plus sèche. Plus l’angle est ouvert (plus de 90 degrés), plus la foulée sera longue, et plus l’angle est fermé (moins de 90 degrés), plus courte et plus rapide est la foulée.

Regardons maintenant comment votre candidat se déplace. Collez un morceau de ruban adhésif sur sa hanche comme repère visuel. Demandez à quelqu’un de vous aider en faisant trotter votre équidé en longe tandis que vous regardez la façon dont il se déplace. Est-ce que son jarret avance bien en dessous et dépasse le ruban adhésif ? Si c’est le cas, ses postérieurs lui permettront des efforts athlétiques intenses, ses transitions seront plus fluides et plus souples, et sa tête et son cou resteront alignés. Si son jarret n’avance pas suffisamment sous son corps, il manquera d’équilibre et devra relever la tête et le cou dans les transitions.

Enfin, demandez à la personne qui vous aide de faire marcher votre équidé dans du sable sec. Est-ce que son sabot arrière tombe dans la trace laissée par son sabot avant ? Si c’est le cas, il a chance d’avoir l’allure fluide et souple d’un animal de loisir de première classe.S’il dépasse la trace, il a un engagement merveilleux des postérieurs et vous pourriez avoir un candidat pour le reining, le dressage ou l’obstacle. S’il n’atteint pas la trace, il est déséquilibré, ce qui lui fait lever la tête et le cou. Il aura des difficultés dans les transitions et les mouvements, ce qui le rendra sans aucun doute inadapté aux activités sportives avancées.

Ces mesures peuvent être utiles pour déterminer l’avenir sportif de votre animal, et sont fiables puisque basées les lois de la physique. Mais il faut plus qu’une bonne conformation pour être un grand athlète. Vous devez également évaluer la personnalité de chaque animal. Là aussi, ces principes s’appliquent aux mules, aux ânes et aux chevaux. Tout d’abord, regardons la capacité d’entraînement de votre animal. L’un des avantages de posséder un animal enregistré est que vous disposez de nombreuses informations générales concernant son héritage génétique. Certaines lignes sont célèbres pour être intelligentes, sportives et de bon tempérament. Certains animaux sont connus comme étant tendus et nerveux, ce qui peut les rendre inappropriés pour certains cavaliers. Prévoyez de faire vos recherches avant de regarder un animal potentiel vendu par un propriétaire privé ou à une vente aux enchères.

Il existe des tests pratiques que vous pouvez faire pour vous aider à évaluer la capacité d’entraînement d’un animal. D’abord, demandez à la personne qui vous aide de tenir la longe de votre équidé tandis que vous prenez une poignée de sable, puis faites couler le sable à travers vos doigts près de la tête de l’animal. Est-ce qu’il tourne la tête et vous regarde ? Si oui, c’est une bonne indication qu’il s’intéresse à ce que vous faites, ce qui signifie généralement qu’il sera plus entraînable qu’un animal qui vous ignore.

Le test suivant consiste à passer légèrement votre doigt du passage de sangle de l’équidé, le long des côtés et jusqu’à la cuisse. Faites-le des deux côtés. Est-ce qu’il tolère cela avec peu de réaction, ou est-ce qu’il tressaute ou même se dérobe ? Ce test vous donnera une idée de la façon dont il réagira à vos jambes lorsque vous montez. (L’animal qui réagit le moins sera celui qui apprend vos indications le plus efficacement, alors que celui qui sursaute est plus susceptible de réagir de manière excessive).

Maintenant, placez-vous à l’épaule de votre animal, posez doucement votre main sur son nez, puis demandez-lui avec une action douce de presser et relâcher avec vos doigts, de plier la tête et le cou vers vous. Faites cela des deux côtés. Est-ce qu’il amène son nez vers vous facilement ou ressentez-vous une résistance ? S’il cède facilement, c’est une bonne indication qu’il est soumis et sera prêt à apprendre plus rapidement.

Le dernier exercice est un test simple pour évaluer la réaction de votre équidé sous pression. Demandez à la personne qui vous aide de tenir la longe tandis que vous faites un mouvement brusque, comme sauter et battre des bras. Quelle est la réaction de l’animal ? S’il essaie de s’enfuir, il n’est probablement pas le meilleur candidat pour les sports équestres tels que le Side Saddle ou l’attelage, qui demandent des animaux calmes. Par contre, s’il s’arrête pour vous regarder et essaie de comprendre ce que vous faites, il pourrait être un très bon candidat à une formation avancée.

Lorsque vous pratiquez les exercices de base en longe et aux longues rênes, il peut y avoir des moments où vous ressentez une résistance de votre équidé. Pensez à la résistance de votre animal comme à de petits drapeaux rouges qui pourraient vous indiquer que vous devriez soit réévaluer votre approche et envisager une autre manière d’atteindre le même objectif, soit que vous avez simplement besoin de décomposer l’exercice en étapes plus petites et plus compréhensibles. Ne tombez pas dans le jeu du blâme (« C’est sa faute, pas la mienne ») et ne perdez pas votre sang-froid juste parce que les choses ne se passent pas comme prévu. Si, à la place, vous adoptez l’approche que vos équidés essaient de communiquer avec vous et que, lorsque vous rencontrez des résistances, il vous incombe de changer ce que vous faites, vous pouvez éviter beaucoup de frustration pendant l’entrainement et les choses se passeront beaucoup mieux entre vous deux.

Et rappelez-vous que juste parce qu’une certaine approche a fonctionné avec un équidé, cela ne signifie pas qu’elle fonctionnera de la même manière avec un autre, alors traitez chaque animal comme étant unique et restez à l’écoute. Les équidés sont des personnalités aussi diverses que les humains et chaque individu peut avoir une façon d’apprendre différente. Considérez l’entrainement comme la culture de la relation que vous voulez avoir avec chaque animal et ajustez vos propres actions en conséquence.

Gardez à l’esprit que, indépendamment de la conformation et de l’entraînement, lorsque vous faites les bons exercices pour une bonne posture et un bon équilibre dans le bon ordre, en passant le temps nécessaire à chaque étape, et ajustez votre approche à chaque animal, le résultat sera que vos équidés se sentiront beaucoup plus à l’aise. Il reconnaîtra les efforts que vous faites pour lui et, à mesure qu’il progresse, l’entrainement deviendra plus facile pour vous deux.

Pour en savoir plus sur Meredith Hodges et son programme exhaustif d’entraînement équestre, visitez LuckyThreeRanch.com ou composez le 1-800-816-7566. Consultez son site internet pour enfants à JasperTheMule.com. Et retrouvez Meredith sur Facebook, YouTube et Twitter.

© 2014, 2016 Lucky Three Ranch, Inc. MULE CROSSING Tous droits réservés.

Leave a Reply

error: Content is protected !!